Marchons a Fatines

Publié le 27 Décembre 2015

merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard
merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume  de briscard

merci à Michèle H pour les photos et à Herté pour sa plume de briscard

Dimanche 13 Décembre 2015 randonnée à FATINES l’après-midi.

Si pour certains la randonnée pédestre d’une demi-journée est une sortie digestive, pour d’autres c’est le moment pour prendre des photos de paysages magnifiques et également des participants heureux d’être là ensemble.

Si la rando est un sport, la convivialité est une obligation nécessaire aux marcheurs.

La devise des Chemins-en-Yvré devrait être : « Marchons droit et loin toujours !»

Parce que, tu me vois sur une photo par hasard,

Tu me demandes de faire un petit papelard,

Tu sais bien qu’il est tard,

Pour mettre la sortie de Fatines au rancart,

Alors quoi dire de la trentaine de francs-rigolards,

Qui comme des petits fous se marrent,

Au fond d’un chemin creux, tels des fêtards,

Devant, aidés du prophète Daniel, Domi, comme Balthazar

Menait sa troupe et brandissait l’étendard,

Suivi, par une bande des vieux routards,

Traversant les bois et les champs sur des hectares,

Le plaisir se voyait au travers de leurs visages hilares,

Meublant le temps par leurs histoires et leurs racontars

Sur l’arbre perché, nous surveille, le busard,

L’avantage de la rando d’après midi : « rester plus au plumard »,

On a la matinée pour étudier son canard,

Faire 13 bornes sans souffrir des panards,

J’arrête si non je vais passer pour un bavard,

Ma culture n’a pas l’habitude du bel art,

Je sèche l’encre d’un coup de buvard,

Et….. je me retire dare-dare.

A plus tard !!!

Signé : « Un Nanard »

Rédigé par association des chemins en yvré

Publié dans #Randonnee du premier dimanche du mois

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article