61è édition de BOURGES - SANCERRE

Publié le 28 Février 2012

              L'année passée, aux caves de la Mignonne à l'arrivée, l'on m'avait dit"tu as connu de bonnes conditions". C'est vrai que la rando me fut facile.

              J'ai compris pourquoi!,,,,,,

              Minuit sonne à la cathédrale de Bourges.5- 4 -3 -2- 1, le feu se met au vert, 1232 participants expulsent la pression de l'attente et l'émotion du départ, moment fantastique où tous ces êtres se mettent en mouvement pour 56 kms.

              Traversée d'une partie du vieux Bourges vers sa périphérie et la nuit qui sera noire pendant 6  heures.

               Léger vent humide  et nous allons vers le nord-est. Bon rythme ,

11kms, premier contrôle:1h40, me concernant: j'ai chaud, je retire ma veste et je repars dans la nuit, une petite pluie fine s'intensifie et les chemins nous attendent ....le dégel de la semaine a réduit les chemins de terre en bouillie, plus les dernières pluies, ça glisse tous azimuts, des ornières d'eau que l'on essaie d'éviter à la lueur blafarde d'une lampe électrique.

             J'entends des "oh merde!", des glissades et des chutes dans la boue qui est amoureuse: elle colle aux godasses qui s'alourdissent et éclaboussent les vêtements; volontairement j'ai négligé les 2 bâtons et la lampe frontale conseillée sur le parcours.

"l'expérience n'est elle pas une école où seuls les insensés peuvent s'instruire ?"

             - Même qu'à certains endroits le sol fait ventouse, nous sommes loin de la monotonie et je me.....régale!-en plein jour,vidéo gag aurait des séquences bien amusantes!

Deuxième contrôle à 21 km : nous observons nos états réciproques,ça vaut le coup d'oeil!

et ça repart dans la continuité, le vent passe au  N.O, froid ,et la pluie plus dense; mon côté optimiste me fait dire que cela ne va pas durer.

Erreur,au bout d'un moment la pluie traverse mes vêtements, je" rêve"de vêtements secs et chauds..........

Troisième contrôle:31 kms:des abandons pour diverses raisons, l'ambiance est morose,

                Putain,il reste 25 bornes!

                Je ne m'attarde passe, je pointe, j'enfile ma veste qui elle aussi est humide, très vite je repars-du macadam-j'ai froid, je suis seul,je me concentre sur la peinture du sol -BS et je  déconnecte mon esprit, je voyage dans l'espace, nma chaudière interne s'active et les calories tiédissent mes sous vêtements-quel bien être-et pourtant une douleur me titille au mollet gauche, je suppose une contracture entre les 2 jumeaux-qu'ils se débrouillent...............

7 heures,arrivée dans un village pour un énième contrôle au son de l'angélus,  l'aube prend la relève, le ciel se dégage, les premiers côteaux sancerrois font leur apparition et le soleil prépare son spectacle-c'est magique-!devant, une colonne interminable de randonneurs un regard à l'arrière, même chose, c'est époustouflant!

"Allons nous vers le pays où l'on n'arrive jamais"

50kms dernier contrôle

Avant l'arrivée (9h10 de marche), il reste 6 kms que je ferai en 1h30, je tiens à profiter de toutes ces beautés qui m'entourent.

Voyage de retour en  car avec les tasse-cailloux que je remercie pour leur accueil .

Daniel

 

 

 

Rédigé par association des chemins en yvré

Publié dans #hors des sentiers battus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article