rando D comme déluge?

Publié le 7 Juin 2010

Mardi 2 juin 2010

 

Direction MONHOUDOU, pas facile à dire, « petit, je disais  Mondoudou ! On en est pas loin».

Bon, on n’est pas venu ici pour dormir. Comme toujours le programme se résume à faire une vingtaine de km.

 

 

 

 

 

D’abord on étudie le plan des randonnées de la commune (photo à l’appui )

P6010001 mouhoudou

 

 

Trois circuits sont proposés, 1.4 km, 3 km et 7.4 km pas un seul de 20 km, peut-être qu’on fera 3fois les 7.4 km !

Penses-tu le gars D a plus d’un tour dans son sac, il avait tout prévu à l’avance. Départ en suivant le fléchageP6010002-monhoudou.JPG pour donner le ton et soudain il nous fait prendre une route qui ne correspond plus au circuit indiqué. Et c’est parti vers l’inconnu dans la campagne verdoyante.

 

Histoire de se mettre dans le bain dès le départ, le fléchage annonce la couleur « Rouge » comme le sang qui sera versé et le nom de baptême « Chemin de l’enfer » indique ce qui nous attend. On ne peut pas plus clairement prévenir les gens .

Bon départ jusque vers midi, le ciel couleur « tendance » dans les gris, comme pour être à la mode « déco » nous assure une bonne couverture. L’ambiance est bon enfant, chacun y va de sa plaisanterie pour amuser la galerie et faire oublier que l’enfer est bien là. Tout va bien pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourvu que ça continue !

Nous sommes entrés dans un chemin bordé d’arbres dont le branchage forme un tunnel bien agréable, on se sent comme chez soit à l’abri de tout. Terminé le ciel gris, que de la verdure, sympa le décor. D, qui ne perd jamais le Nord, sentant les gouttes venir, propose de faire une halte déjeuner ici même, car plus loin tout le parcours est à découvert…..donc soyons prudent imaginez qu’il  pleuve un peu, on ne sait jamais. Le repas comme toujours est arrosé, non pas avec le jus du fruit de la vigne. Le ciel s’en charge à sa façon.

 

P6010004-monhoudou.JPG

La pluie s’invite doucement à la table et s’installe comme si on l’avait acceptée avec nous sans cotiser aux « Chemins-en-Yvré ». Et c’est là que ça commence, ce n’est plus la pluie fine qui nous tombe dessus mais les arbres qui s’égouttent. Par bonheur les verres sont vidés de leur contenu à temps et le café est vite pris….la Justine aussi ! Pour le reste de la journée aucun problème, de l’eau, de l’eau et encore de l’eau. Les chaussures font « fouac fouac » à chaque pas, les pantalons nous collent aux jambes, au passage, les grandes herbes nous décorent de graines  qui se collent au pantalon et mouillent les cuisses, les cirés ne sont plus étanches, les polaires sont transpercés et les tee-shirts trempés. A part cela nous n’avons pas su pourquoi le chemin s’appelle chemin de l’enfer.

Super balade de 25 km, 5 de secs…20 mouillés, même pas besoin de prendre sa douche en arrivant, c’est déjà fait.      Allez D….., on ne t’en voudra pas pour cette fois.

 

Herte

Rédigé par association des chemins en yvré

Publié dans #les rando du mardi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article